Changez de thème
Changez de thème

Deriving Longer-Term Inflation Expectations and Inflation Risk Premium Measures for Canada

Disponible en format(s) : PDF

Nous présentons deux modèles servant à mesurer les attentes d’inflation à long terme et les primes de risque d’inflation pour le Canada. Tout d’abord, nous estimons les attentes d’inflation à l’aide d’un modèle vectoriel autorégressif basé sur la relation entre l’inflation et deux facteurs, soit l’écart du taux de chômage et la structure par terme des taux d’intérêt des obligations du gouvernement du Canada. Ensuite, nous estimons la prime de risque d’inflation en effectuant une régression de la prime de terme nominale sur un ensemble de facteurs de risque d’inflation. Nous constatons que la mesure des attentes d’inflation implicite dans notre modèle suit, en général, une tendance semblable à celle du taux d’inflation neutre. Nous constatons également que la prime de risque d’inflation estimée est négative ou près de zéro sur presque toute la période considérée du fait que celle-ci était marquée par un taux d’inflation bas, une faible croissance et, du côté des investisseurs, la crainte d’une déflation. Cependant, la prime de risque d’inflation implicite dans le modèle devient positive en 2021. Étant donné que les obligations à rendement réel finiront par disparaître au Canada, un indicateur des attentes d’inflation à long terme basé sur le marché est d’un intérêt particulier pour les banques centrales. De même, il peut être très utile de tenir compte des composantes individuelles de la prime de terme nominale du point de vue des politiques. 

DOI : https://doi.org/10.34989/sdp-2024-9