En utilisant la méthode de la combinaison bayésienne de modèles pour contrer l’incertitude qui entache les modèles, nous distinguons, pour le Canada, les déterminants des volumes et des taux des prêts non garantis et des prêts garantis, ainsi que des décotes appliquées aux actifs donnés en garantie. Nos résultats indiquent que les coûts de réaffectation des actifs donnés en garantie supportés par les emprunteurs constituent la principale friction régissant le comportement des acteurs sur ce marché. Les emprunteurs s’adaptent aux variations de leurs besoins de trésorerie à court terme en modifiant leur recours aux prêts non garantis et comblent leurs besoins persistants de liquidité au moyen des mises en pension. Nous constatons en outre que les prêteurs fixent les taux et les décotes en tenant compte du risque de contrepartie et de la volatilité de la valeur de marché des actifs donnés en garantie.