Biographie

Narayan Bulusu est chercheur principal au département de la Gestion financière et des Opérations bancaires de la Banque du Canada et travaille aux modèles sur lesquels s'appuie la gestion des réserves de change du Canada. Il s'intéresse notamment aux modèles d'évaluation des actions et à la structure par terme des taux d'intérêt. Il possède un doctorat d'économie financière de l'École des hautes études commerciales IESE (Espagne).

Domaines de recherche: Économie financière Finance empirique

Afficher tous

Documents d'analyse du personnel

Government of Canada Securities in the Cash, Repo and Securities Lending Markets

Document d’analyse du personnel 2018-4 Narayan Bulusu, Sermin Gungor
Cette étude met en évidence les propriétés des titres du gouvernement du Canada dans les transactions du marché au comptant, les opérations de pension et les prêts de titres au fil de leur cycle de vie. En suivant tous les titres depuis leur émission jusqu’à leur échéance, nous sommes en mesure de faire ressortir les interrelations entre les marchés au comptant et les marchés de titres particuliers.

Plus

Documents de travail du personnel

Why Do Central Banks Make Public Announcements of Open Market Operations?

Document de travail du personnel 2020-35 Narayan Bulusu
Les banques centrales communiquent les résultats de leurs opérations d’open market. Cette façon de faire permet aux participants aux marchés financiers d’estimer avec plus d’exactitude l’offre et la demande sur le marché des prêts à un jour.

What Drives Interbank Loans? Evidence from Canada

Document de travail du personnel 2018-5 Narayan Bulusu, Pierre Guérin
En utilisant la méthode de la combinaison bayésienne de modèles pour contrer l’incertitude qui entache les modèles, nous distinguons, pour le Canada, les déterminants des volumes et des taux des prêts non garantis et des prêts garantis, ainsi que des décotes appliquées aux actifs donnés en garantie. Nos résultats indiquent que les coûts de réaffectation des actifs donnés en garantie supportés par les emprunteurs constituent la principale friction régissant le comportement des acteurs sur ce marché.

Can the Common-Factor Hypothesis Explain the Observed Housing Wealth Effect?

Document de travail du personnel 2016-62 Narayan Bulusu, Jefferson Duarte, Carles Vergara-Alert
L’hypothèse du facteur commun offre une piste pour comprendre l’effet de richesse immobilière. Selon cette hypothèse, l’appréciation du prix des logements est corrélée à l’évolution de la consommation tant que les variables d’approximation du facteur commun à la demande de logements et à la demande hors logements sont mesurées de manière imprécise et que l’offre de logement n’est pas parfaitement élastique.

Booms and Busts in House Prices Explained by Constraints in Housing Supply

Document de travail du personnel 2013-18 Narayan Bulusu, Jefferson Duarte, Carles Vergara-Alert
Dans cette étude, les auteurs examinent la mesure dans laquelle les contraintes s’exerçant sur l’offre expliquent l’hétérogénéité des cycles des prix des maisons entre différentes régions aux États-Unis.

Plus


Publications de la Banque

Articles de la Revue de la Banque du Canada

11 mai 2017

Le cycle de vie des obligations du gouvernement du Canada sur les marchés de financement essentiels

Les données dont nous disposons sur l’utilisation des titres d’État au sein du marché des pensions, du marché des prêts de titres et du marché au comptant tendent à montrer qu’il existe des clientèles distinctes sur le marché obligataire canadien. Les obligations à court terme sont plus présentes sur le marché des pensions, alors que les instruments à long terme sont davantage utilisés sur le marché des prêts de titres. Ce constat, qui conforte la théorie de l’habitat préféré, pourrait aider à améliorer la stratégie de gestion de la dette ainsi que l’efficacité des politiques contribuant à la préservation du bon fonctionnement des marchés financiers.
16 mai 2013

Les réserves de change canadiennes et la modélisation du choix de la composition de l’actif et du passif

En vue d’aider à la gestion des réserves de change, la Banque du Canada a récemment élaboré un modèle qui repose sur un appariement des éléments d’actif et de passif. Le modèle fournit aux responsables à la Banque et au ministère des Finances un outil pour l’analyse des décisions touchant la répartition des actifs et la composition du financement, en permettant de quantifier les arbitrages qui doivent être menés, dans le cas des actifs, entre le profil risque-rendement et la liquidité et, dans le cas des passifs, entre le coût de l’instrument de financement et le risque.

Plus


Publications dans des revues

Revues avec comités de lecture

  • "What drives interbank loans? Evidence from Canada."
    (avec Bulusu, Narayan, et Pierre Guérin) Journal of Banking & Finance 106 (2019): 427-444.

Autre

  • "Advances in the practice of public investment management"
    (édité avec Joachim Coche, Alejandro Reveiz, Francisco Rivadeneyra, Vahe Sahakyan et Ghislain Yanou), 2018, Palgrave Macmillan