Seamus Hogan

Auteur externe

Afficher tous

Documents de travail du personnel

Some Explorations, Using Canadian Data, of the S-Variable in Akerlof, Dickens, and Perry (1996)

Document de travail du personnel 2000-6 Seamus Hogan, Lise Pichette
Selon plusieurs auteurs, les économies seraient aux prises avec un arbitrage entre l'inflation et le chômage à long terme en raison de la rigidité à la baisse des salaires nominaux. La nature de la courbe de Phillips à court terme s'en trouverait alors modifiée en période de faible hausse des salaires.

The Employment Costs of Downward Nominal-Wage Rigidity

Document de travail du personnel 2000-1 Jean Farès, Seamus Hogan
Les auteurs ont recours à des données microéconomiques se rapportant aux salaires et à l'emploi pour tenter d'établir si les salaires nominaux sont rigides à la baisse et si cette rigidité se traduit par une réduction de l'emploi. Ils décrivent le biais lié à l'estimation d'équations de forme réduite relatives au salaire et à l'emploi […]

What Does Downward Nominal-Wage Rigidity Imply for Monetary Policy?

Document de travail du personnel 1997-13 Seamus Hogan
Un article publié récemment avance une hypothèse susceptible d'expliquer l'existence d'un arbitrage entre le chômage et l'inflation lorsque celle-ci est faible.

Plus

Rapports techniques

Core Inflation

La Banque du Canada a recours à l'inflation mesurée par l'indice de référence, c'est-à-dire le taux de variation sur douze mois de l'indice des prix à la consommation hors alimentation, énergie et effet des modifications des impôts indirects, pour la guider dans la conduite de la politique monétaire.
Type(s) de contenu : Travaux de recherche du personnel, Rapports techniques Sujet(s) : Inflation et prix Code(s) JEL : E, E3, E31

Plus


Publications de la Banque

Articles de la Revue de la Banque du Canada

14 décembre 1998

La rigidité à la baisse des salaires

La capacité de l'inflation de faciliter l'ajustement des prix et des salaires, donc d'améliorer la tenue de l'économie, a fait couler beaucoup d'encre récemment. Le débat s'est focalisé plus précisément sur la question de savoir si les salaires sont rigides à la baisse. On dit que les salaires sont « rigides à la baisse » quand le taux de rémunération de certains travailleurs résiste aux pressions à la baisse qu'exerce une modification de l'offre et de la demande. Certains auteurs ont laissé entendre que, lorsque la rigidité à la baisse des salaires nominaux est généralisée, il vaut mieux adopter une politique monétaire visant un taux d'inflation positif. Dans cet article, les auteurs évaluent l'hypothèse de la rigidité des salaires. Ils se penchent d'abord sur les observations empiriques afin d'évaluer le degré de rigidité à la baisse des salaires au Canada. Ils analysent ensuite quelques éléments fondamentaux de l'hypothèse de rigidité et ses implications pour l'emploi et voient si la combinaison d'une rigidité des salaires et d'une faible inflation a effectivement réduit l'emploi.

Plus