Anthony Landry

Conseiller principale en recherches

Anthony Landry est conseiller principale en recherches à la Banque du Canada et professeur agrégé en finance à l’école de commerce Wharton de l’Université de Pennsylvanie. Avant de se joindre à la Banque, il a travaillé comme conseiller en matière de politiques économiques et économiste principal au département des recherches de la Réserve fédérale américaine de Dallas.

M. Landry est expert en macroéconomie, en finance internationale, ainsi qu’en commerce et investissement internationaux. Il a publié des articles de recherche dans de nombreuses revues spécialisées, dont l’American Economic Review et le Journal of International Economics. Il a obtenu son doctorat en économie de l’Université de Boston en 2007.

Communiquer avec

Anthony Landry

Conseiller principale en recherches
Analyses de l'économie canadienne
Orientation stratégique et soutien opérationnel

Banque du Canada
234, rue Wellington
Ottawa, ON, K1A 0G9

Curriculum vitae

Dernières parutions

The Trade War in Numbers

Document de travail du personnel 2018-57 Karyne B. Charbonneau, Anthony Landry
Nous nous appuyons sur les travaux récents de la littérature consacrée au commerce international pour isoler et quantifier les effets économiques à long terme des modifications des droits de douane sur les États-Unis et l’économie mondiale.

Estimating the Impacts of Tariff Changes: Two Illustrative Scenarios

Note analytique du personnel 2018-29 Karyne B. Charbonneau, Anthony Landry
Nous nous appuyons sur les travaux récents de la littérature sur le commerce international pour construire un modèle quantitatif semblable au modèle ricardien de Caliendo et Parro (2015). Ainsi, nous pouvons isoler et estimer les effets économiques à long terme des modifications apportées aux droits de douane.

Capital-Goods Imports and US Growth

Document de travail du personnel 2018-1 Michele Cavallo, Anthony Landry
Les importations de biens d’équipement jouent aujourd’hui un rôle de plus en plus important dans la croissance de l’économie américaine. Pour comprendre ce phénomène, nous construisons un modèle de croissance néoclassique qui intègre les échanges internationaux de biens d’équipement et postule que les agents composent avec une orientation exogène des mesures de la productivité totale des facteurs et de la productivité induite par l’investissement.

Accounting for Real Exchange Rates Using Micro‐Data

Document de travail du personnel 2017-12 Mario J. Crucini, Anthony Landry
Selon la dichotomie classique, les biens non échangeables du panier de l’indice des prix à la consommation (IPC) expliquent intégralement la variance au sein des séries chronologiques du taux de change réel agrégé, car les biens échangeables suivent la loi du prix unique. Engel (1999) soutient à l’inverse que ce sont les biens échangeables qui expliquent toute la variance.

On What States Do Prices Depend? Answers from Ecuador

Document de travail du personnel 2016-43 Craig Benedict, Mario J. Crucini, Anthony Landry
Dans cet article, nous avançons que les différences de structures de coûts entre les secteurs jouent un rôle essentiel dans les décisions des entreprises de rajuster leurs prix. Nous recourons à un modèle à coûts d’étiquetage dans lequel les détaillants servent d’intermédiaires commerciaux entre les producteurs et les consommateurs.

Plus

Autre

  • « IKEA: Product, Pricing, and Pass-through »
    (avec la collaboration de Marianne Baxter), Research in Economics, vol. 71, no 3, p. 507-520, septembre 2017.
  • « Borders and Big Macs », Economics Letters, vol. 120, no 2, p. 318-322, août 2013.
  • « Economic Rebounds in U.S. and Euro Zone: Deceivingly Similar, Strikingly Different »
    (avec la collaboration de Carlos Zarazaga), Economic Letter, Banque fédérale de réserve de Dallas, vol. 7, no 3, février 2012.
  • « How the U.S. Tax System Stacks Up Against Other G-7 Economies », Economic Letter, Banque fédérale de réserve de Dallas, vol. 6, no 12, novembre 2011.
  • « The Globalization of Ideas », Economic Letter, Banque fédérale de réserve de Dallas, vol. 5, no 11, novembre 2010.
  • « State-Dependent Pricing, Local-Currency Pricing, and Exchange Rate Pass-Through », Journal of Economic Dynamics and Control, vol. 34, no 10, p. 1859-1871, octobre 2010.
  • « The Quantitative Role of Capital-Goods Imports in US Growth »
    (avec la collaboration de Michele Cavallo), American Economic Review, vol. 100, no 2, p. 78-82, mai 2010.
  • « Expectations and Exchange Rate Dynamics: a State-Dependent Pricing Approach », Journal of International Economics, vol. 78, no 1, p. 60-71, juin 2009.
  • « The Big Mac: a Global-to-Local look at Pricing », Economic Letter, Banque fédérale de réserve de Dallas, vol. 3, no 9, septembre 2008. Lecture complémentaire recommandée par le Journal of Economic Perspectives, vol. 23, no 1, hiver 2009.
  • « On What States do Prices Depend? Answers from Ecuador »,
    (avec la collaboration de Craig Benedict et Mario Crucini), Journal of Money, Credit, and Banking, à venir.
  • « Accounting for Real Exchange Rates using Micro-Data »,
    (avec la collaboration de Mario Crucini), Journal of International Money and Finance, vol. 91, p. 86-100, mars 2019.

Formation

  • Doctorat en économie, Université de Boston, 2007
  • Maîtrise en économie, Université McGill, 2000
  • Baccalauréat en administration des affaires, Université Laval, 1998