L'indice de taux de change effectif du dollar canadien

L’indice TEC est établi à partir d’une moyenne pondérée des taux de change bilatéraux du dollar canadien par rapport aux monnaies des principaux partenaires commerciaux du Canada.

En janvier 2018, un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien (indice TEC) a remplacé l’ancien indice TCEC.

Présentation générale

L’indice TEC englobe 17 devises, qui sont toutes de pays représentant au moins 0,5 % :

  • des exportations canadiennes hors pétrole (pour un total de plus de 93 % de ces exportations);
  • des importations canadiennes hors pétrole (pour un total de plus de 91 % de ces importations).

L’indice est calculé en fonction de pondérations établies sur la base du commerce multilatéral, lesquelles sont mises à jour annuellement pour tenir compte du profil commercial en constante évolution du Canada.1

Pour de plus amples renseignements sur l’indice TEC, lire le document d’analyse du personnel de la Banque intitulé A New Measure of the Canadian Effective Exchange Rate.

Composantes

L’indice TEC est construit sur une base nominale et réelle pour quatre mesures, de manière à évaluer l’évolution du taux de change canadien par rapport aux devises de divers groupes de pays.

L’indice total englobe les devises des 17 principaux partenaires commerciaux du Canada.

L’indice des principales devises inclut sept devises activement négociées dans les marchés autres que leur marché intérieur respectif : le dollar américain, l’euro, le yen, la livre sterling, le franc suisse, le dollar australien et la couronne suédoise. L’indice des autres partenaires commerciaux importants est composé des dix autres devises : le real brésilien, le renminbi chinois, le dollar de Hong Kong, la roupie indienne, le ringgit malaisien, le peso mexicain, la couronne norvégienne, le nouveau sol péruvien, le won sud-coréen et le baht thaïlandais. Ces deux indices permettent de dissocier les problèmes de compétitivité qui sont étroitement liés à l’indice des autres partenaires commerciaux importants des pressions financières qui s’exercent sur le dollar canadien, dont l’indice des principales devises donne une meilleure représentation.

L’indice total hors dollar américain sert à évaluer l’évolution du dollar canadien, abstraction faite de la monnaie du principal partenaire commercial du Canada.

Données

Les indices TEC nominaux incluent l’indice total, l’indice des principales devises, l’indice des autres partenaires commerciaux importants et l’indice total hors dollar américain. Ils sont publiés à une fréquence quotidienne et mensuelle.

Les indices TEC réels incluent l’indice total, l’indice des principales devises, l’indice des autres partenaires commerciaux importants et l’indice total hors dollar américain. Calculés à partir des indices nominaux, corrigés des variations de prix, ils sont publiés à une fréquence mensuelle seulement et uniquement après la publication des indices nominaux (sous réserve de la disponibilité de données sur l’IPC pour l’ensemble des 17 partenaires commerciaux pour un mois complet).

Indices nominaux quotidiens

Indices nominaux mensuels

Indices mensuels réels

Méthode

L’indice TEC nominal au temps \(t\) est calculé à partir de la formule suivante :$$I_t=I_{t-1}×\prod_{j=1}^{N} (e_{j,t}/e_{j,t-1})^{w_{j,t}}$$ où \(e_{j,t}\) est le taux de change bilatéral face au pays \(j\) au temps \(t\) (le cours du dollar canadien exprimé dans la devise du pays \(j\)); \(ω_{j,t}\) est la pondération accordée au pays \(j\) au temps \(t\) et \(N\) le nombre de devises incluses dans l’indice. Il est à noter que \(\sum_{j}ω_{j,t} =1\). Pour calculer l’indice TEC réel, le taux de change nominal, \(e_{j,t}\), est remplacé par son équivalent réel, \(e_{j,t}×p_t/p_{j,t}\) , où \(p_t\) et \(p_{j,t}\) sont les indices des prix à la consommation du Canada et du pays \(j\).

Pondérations

Les pondérations de l’indice TEC sont conçues de manière à prendre en compte la compétitivité des biens canadiens sur les marchés internationaux. Les mouvements de la devise d’un pays peuvent être déterminants pour le Canada pour les raisons suivantes :

  1. le Canada importe beaucoup de ce pays;
  2. le Canada exporte beaucoup vers ce pays;
  3. ce pays exporte beaucoup vers des pays vers lesquels le Canada exporte beaucoup lui aussi.

Bien que les produits énergétiques représentent une part considérable des échanges commerciaux du Canada, ils ont été exclus des calculs des pondérations, en conformité avec les normes internationales. Habituellement, les échanges de produits énergétiques sont exclus de tels calculs, car leurs prix sont déterminés sur les marchés mondiaux de l’énergie et les mouvements du taux de change n’ont généralement aucune incidence sur la compétitivité relative d’un pays sur le marché des produits primaires. Le fait d’exclure les produits énergétiques a aussi comme avantage potentiel de réduire les variations des pondérations des partenaires commerciaux qui pourraient survenir à la suite de forts mouvements des cours du pétrole brut.

Pondérations totales

La pondération totale d’un pays \(j\) durant l’année \(t\) est une moyenne pondérée des pondérations de ses importations, de ses exportations et de sa position concurrentielle sur les marchés tiers obtenue grâce à la formule suivante : $$ ω_{j,t}=\frac{1}{2} μ_{j,t}+\frac{1}{2} (\frac{1}{2} ε_{CAN,j,t} + \frac{1}{2} τ_{CAN,j,t} )$$ où \(μ_{j,t}\) est la pondération des importations, \(ε_{CAN,j,t}\) la pondération des exportations et \(τ_{CAN,j,t}\) la pondération de la position concurrentielle sur les marchés tiers. Il est à noter que cette mesure accorde une pondération égale aux importations et aux exportations.


Pondérations des importations

La pondération des importations d’un pays est mesurée selon la part qu’elles représentent dans le total des importations canadiennes de biens.


Pondérations des exportations

La pondération des exportations d’un pays est mesurée selon la part qu’elles représentent dans le total des exportations canadiennes de biens.


Pondérations de la position concurrentielle sur les marchés tiers

Les pondérations de la position concurrentielle sur les marchés tiers tiennent compte de la mesure dans laquelle le Canada livre concurrence à chaque pays dans d’autres marchés.

  1. 1. Les pondérations du commerce intégrées aux indices TEC peuvent faire l’objet de légères révisions lors des mises à jour annuelles, pour tenir compte des données les plus récentes sur le commerce.[]