Il est possible d’évaluer l’orientation de la politique monétaire en utilisant une estimation du taux directeur neutre. Le taux neutre désigne le taux directeur réel compatible avec la production lorsque celle-ci se trouve à son niveau potentiel et que l’inflation a atteint la cible, une fois passés les effets de tous les chocs cycliques. Il s’agit d’une conception à moyen et long terme du taux neutre. Sous cette forme, le taux neutre au Canada est déterminé par des forces à long terme qui influencent l’épargne et l’investissement dans l’économie canadienne comme à l’échelle internationale. Ces facteurs structurels ont fait vraisemblablement baisser le taux neutre de plus d’un point de pourcentage depuis le milieu des années 2000. La Banque estime que la fourchette actuelle du taux directeur neutre va de 1 % à 2 % en valeur réelle (ou de 3 % à 4 % en valeur nominale). L’écart actuel entre le taux directeur et le taux neutre traduit l’incidence de la détente monétaire imprimée en réaction à une offre excédentaire substantielle et face à des vents contraires persistants. Tant que dureront ces vents, le taux directeur devra être établi au-dessous du taux neutre afin que l’inflation reste au niveau cible.