Ron Morrow

Conseiller

Ron Morrow a été nommé conseiller du gouverneur en juillet 2018. À ce titre, il se concentre sur les objectifs stratégiques de la Banque ayant trait aux paiements de détail et à d’autres questions relatives aux infrastructures des marchés financiers. Il est aussi chargé de mener plusieurs initiatives visant à améliorer l’efficience du système financier canadien. M. Morrow représente la Banque au Comité de Bâle sur le contrôle bancaire et préside le Comité de placement du Fonds de pension de l’institution.

Il a commencé sa carrière à la Banque du Canada en 1992 et il a travaillé dans plusieurs secteurs liés à la politique monétaire et aux activités de la Banque relatives aux marchés financiers. En 2010, il est devenu directeur général du département de la Gestion financière et des Opérations bancaires, poste qu’il a occupé jusqu’à sa nomination à titre de directeur général du département de la Stabilité financière en 2013.

Originaire de Thunder Bay (Ontario), M. Morrow est titulaire d’un baccalauréat spécialisé en économie, avec mineure en mathématiques, de l’Université de Waterloo et d’une maîtrise en économie de l’Université Queen’s.

Communiquer avec

Ron Morrow

Conseiller
Haute Direction

Banque du Canada
234, rue Wellington
Ottawa, ON, K1A 0G9

Dernières parutions

10 décembre 2014 Résilience du système financier canadien : l’apport de la cybersécurité

Harold Gallagher, Wade McMahon et Ron Morrow examinent les différentes catégories de cyberattaques et leur incidence potentielle sur le risque systémique. Les efforts entrepris pour lutter contre les cybermenaces sont ainsi mis en lumière et, à ce titre, les actions individuelles ou collectives des institutions financières et des infrastructures de marchés financiers. Une attention particulière est également accordée aux initiatives des organisations internationales, des autorités réglementaires et des États. Enfin, les auteurs s’attachent à montrer comment les interventions des secteurs public et privé sont orchestrées au Canada, dans le cadre du Programme de gestion conjointe des mesures favorisant la résilience des opérations, en vue de gérer les capacités et d’en vérifier la solidité si devaient se produire de graves incidents de l’ampleur d’une cyberattaque.

16 novembre 2000 Les produits dérivés de crédit

Les produits dérivés de crédit constituent un instrument utile pour les prêteurs qui veulent réduire leur exposition au risque à l'endroit d'un emprunteur particulier, mais qui ne sont pas disposés à se départir de leur créance. Cet instrument permet de transférer le risque à une contrepartie, sans véritablement céder la propriété de l'actif sous-jacent. Principaux acteurs de ce marché en plein essor, les banques commerciales ont recours à ces produits pour diversifier leurs portefeuilles de prêts et leurs autres actifs à risque. Les auteurs examinent la taille et le fonctionnement de ce marché relativement nouveau et se demandent si les produits dérivés de crédit ne risquent pas de fausser les incitatifs au suivi et à la gestion des risques.

19 novembre 1998 Appel de soumissions de l'opération pilote de rachat

La Banque du Canada procédera, au nom du gouvernement fédéral, à l'opération pilote de rachat suivante. Les soumissions devront être présentées conformément au « Règlement relatif aux opérations de rachat d'obligations négociables du gouvernement du Canada ».
Type(s) de contenu : Médias, Communiqués

7 décembre 1994 Les opérations de pension et les prêts de valeurs mobilières au Canada

Les cessions ou mises en pension, les prises en pension et les prêts de valeurs mobilières donnent la possibilité à diverses institutions de mener de manière efficiente un large éventail d'opérations financières. Ils permettent en outre aux opérateurs du marché d'accroître le rendement de leur trésorerie et de leurs portefeuilles de titres. Les marchés des pensions et des prêts de valeurs mobilières ont enregistré une forte croissance au Canada au cours des dernières années, dans le sillage de l'expansion observée sur les grandes places financières à l'étranger. Le volume des transactions au Canada oscille maintenant en moyenne entre 35 et 50 milliards de dollars par jour. L'auteur de l'article fait remarquer que cette croissance a été largement favorisée par des modifications de nature structurelle et réglementaire. La grande majorité des opérations de pension et des prêts de valeurs mobilières portent sur des titres d'État, principalement des obligations émises par le gouvernement canadien.

Plus

À propos

Suivez la Banque

if (/^((?!chrome|android).)*safari/i.test(navigator.userAgent)) { jQuery("table").removeClass("boc-table--sticky-header"); }