Des moyens exceptionnels en réponse à la crise

En réponse à la crise de la COVID‑19, la Banque a mis au point et lancé une série de mécanismes d’octroi de liquidités et de programmes d’achat d’actifs. Ensemble, ces moyens ont joué un rôle crucial pour rétablir le fonctionnement des marchés et maintenir l’accès au crédit dans l’économie. Combinés aux indications prospectives exceptionnelles de la Banque, ils ont également permis aux effets des baisses de taux d’intérêt de se propager dans l’économie. Les employés de la Banque ont rapidement mis en place ces dispositifs exceptionnels d’une ampleur et d’une portée sans précédent, alors même qu’ils devaient s’adapter aux protocoles de distanciation physique et au télétravail.

La Banque a ainsi mis en œuvre ou élargi onze dispositifs spéciaux d’octroi de liquidités ou d’achat d’actifs, dont huit étaient entièrement nouveaux. Elle a aussi retenu les services de gestionnaires d’actifs externes pour mettre sur pied et gérer trois d’entre eux.

Dans les trois premiers mois suivant le début de ses interventions, la Banque a injecté au total plus de 377 milliards de dollars de liquidités dans le système financier via ses mécanismes et programmes. Globalement, la taille de son bilan a presque quintuplé, passant de 120 à environ 550 milliards de dollars entre mars et la fin de 2020. Les achats ayant mené à cette expansion ont principalement été financés par une hausse des soldes de règlement, qui s’élevaient à près de 350 milliards de dollars à la fin de l’année, contre 250 millions de dollars avant la pandémie.

Le programme d’assouplissement quantitatif de la Banque, dont l’objectif initial était d’aider les principaux marchés à retrouver un fonctionnement normal, a plus tard été rajusté de façon à apporter un plus grand degré de détente monétaire dans l’économie et à permettre l’atteinte de la cible d’inflation. Les achats effectués au titre de ce programme ont fait baisser les taux d’intérêt à plus long terme qui comptent le plus pour les ménages et les entreprises, complémentant ainsi les réductions du taux directeur faites par la Banque au tout début de la pandémie, lesquelles ont eu un effet direct sur les taux d’intérêt à très court terme. Quand les marchés ont recommencé à fonctionner normalement et que l’accent a été mis sur la reprise économique, la Banque a éliminé ou réduit certaines facilités de liquidité à court terme dans la deuxième moitié de 2020.

En plus des programmes d’achat ferme d’actifs, la Banque a octroyé des prêts garantis à court terme aux institutions financières solides dans le cadre de sa stratégie de soutien à la liquidité au sein du système financier. Elle a procédé en élargissant considérablement le programme régulier d’opérations de prise en pension à plus d’un jour et en accélérant le lancement du mécanisme permanent d’octroi de liquidités à plus d’un jour1, lequel a permis à ces institutions financières d’avoir un accès ininterrompu à du financement. Plus précisément, ce mécanisme donnait aux plus petites institutions financières l’accès à des liquidités de banque centrale contre une mise en garantie d’actifs (y compris des prêts hypothécaires), ces institutions n’ayant pas nécessairement accès à d’autres facilités de liquidités de la Banque, comme le mécanisme permanent d’octroi de liquidités et le mécanisme conditionnel de prise en pension à plus d’un jour2.

Une réponse possible grâce à un fonctionnement amélioré

La Banque a mis en place un éventail de mesures pour poursuivre ses activités essentielles durant la pandémie. Cela a été tout un défi, car certaines doivent être assurées en personne pour des raisons liées à la technologie et à la sécurité.

Afin d’assurer la santé et la sécurité de son personnel sur place ainsi que la continuité des opérations essentielles sur les marchés, la Banque a mené ses activités ne pouvant pas se faire à distance à partir de cinq sites distincts, avec l’assistance de ses employés à domicile. Cette approche a été possible en très grande partie grâce au Site des opérations de Calgary, ouvert en 2019, confortant ainsi la décision de l’institution de se doter d’un site pouvant assurer la prise en charge complète des opérations.

Le volume des transactions a été nettement plus élevé en 2020 que les années précédentes

2018 2019 2020
Type d’opération T1 T2   T3   T4  
Total des opérations sur le marché intérieur 680 676 192 382 
(287)
405 
(253)
298 
(194)
Total des opérations exceptionnelles 0 0 25 306 
(237)
330 
(218)
268 
(164)
Total des opérations imparties 0 0 0 106 
(50)
115 
(27)
109 
(27)

Nota : Les valeurs entre parenthèses correspondent au nombre d’opérations dans le cadre desquelles la Banque a conclu des transactions, lorsque celui-ci diffère du nombre total d’opérations.


  1. 1. Banque du Canada (2020), La Banque du Canada lance le mécanisme permanent d’octroi de liquidités à plus d’un jour, avis aux marchés, 19 mars.[]
  2. 2. Le mécanisme permanent d’octroi de liquidités fournit des prêts à un jour aux participants directs au Système de transfert de paiements de grande valeur. Le mécanisme conditionnel de prise en pension à plus d’un jour ne peut être utilisé que par les institutions financières sous réglementation fédérale ou provinciale capables de démontrer qu’elles sont très actives sur le marché monétaire ou le marché des obligations canadiens.[]