Administration de la Banque

En 2020, la pandémie a forcé la Banque à chercher de nouvelles façons de gérer ses activités. Le personnel a rapidement mis en œuvre des concepts et des outils qui étaient déjà en cours d’élaboration, et aidé la Banque à adapter presque tous les aspects de ses activités aux circonstances difficiles.

Le cadre de gestion des incidents de la Banque et l’approche uniforme qu’elle utilise pour planifier la continuité de ses opérations ont joué un rôle crucial dans son intervention rapide. Les équipes chargées des mesures d’urgence ont su s’adapter et faire des choix éclairés en tenant compte :

  • des directives de santé publique;
  • des réactions d’organisations homologues.

À la mi‑mars 2020, la plupart des employés de la Banque sont passés au télétravail obligatoire, sauf ceux chargés d’exécuter ou de soutenir les opérations essentielles. La Banque a suivi de près la situation au cours de l’année et s’est adaptée au contexte à mesure qu’il évoluait, modifiant ses priorités et trouvant des solutions aux nombreux défis qui se présentaient.

Mettre l’accent sur notre personnel

Classée parmi les 100 meilleurs employeurs du Canada pour la onzième année d’affilée, la Banque est fière de mettre ses employés au premier plan et de leur offrir un environnement de travail sans pareil.

C’est dans cet esprit, et pour s’assurer d’attirer et de former des employés qui reflètent la diversité de la société canadienne, qu’elle a lancé, en 2020, une stratégie globale visant à promouvoir la diversité et l’inclusion.

Faciliter l’adoption de nouvelles méthodes de travail durant la pandémie

La Banque a pris des mesures importantes en 2020 pour favoriser la santé et le bien‑être de ses employés, et les aider à s’adapter aux défis liés à la pandémie.

La Banque a :

  • offert un soutien exceptionnel à ses télétravailleurs en :
    • leur permettant d’aménager leur horaire de travail;
    • adaptant ses politiques;
    • fournissant une aide ergonomique et une aide financière limitée pour l’achat de matériel de bureau;
    • élargissant son programme de soins médicaux;
    • menant des consultations pour déterminer s’ils ont besoin de plus de soutien;
  • offert un encadrement et de la formation aux leaders concernant les problèmes de santé mentale et la gestion d’équipes en période de crise;
  • élaboré des systèmes pour le suivi auprès des employés infectés par le virus et des employés travaillant sur place qui doivent s’isoler pour quelque motif que ce soit;
  • mis en place des mesures de protection pour les employés qui s’occupent des opérations essentielles sur place.

Préparer la main-d’œuvre pour l’avenir

Malgré les défis immédiats qu’a posés la pandémie, la Banque a continué à mettre l’accent sur la préparation de son personnel pour l’avenir.

Elle a procédé à une analyse stratégique des compétences nouvelles et recherchées qui lui permettront de rester une banque centrale influente à l’ère du numérique. Les résultats de cette analyse seront importants pour la planification stratégique et la planification des effectifs.

La Banque a aussi continué à réaliser des progrès importants dans le renforcement de ses capacités liées aux données et à l’analytique ainsi que dans sa transformation numérique.

Investir dans la résilience

L’engagement soutenu de la Banque à l’égard de la résilience opérationnelle lui a permis :

  • d’anticiper rapidement les nouvelles menaces et de s’y adapter;
  • d’assurer sans délai la continuité des opérations essentielles.

Grâce à ses investissements dans l’établissement de deux sites des opérations parallèles et dans l’amélioration de son infrastructure technologique de base, la Banque a réussi à surmonter les défis auxquels elle a été confrontée en 2020.

Au début de la pandémie, la Banque a renforcé ses capacités informatiques afin de s’assurer qu’elles étaient suffisantes pour soutenir le travail à distance pendant une longue période. Ces capacités accrues ont permis de répondre rapidement aux besoins de bande passante des employés et de prendre en charge les quelque 6 000 utilisateurs au pays devant accéder à certaines composantes des systèmes de la Banque. Ces utilisateurs comprennent des négociateurs, le Bureau du surintendant des institutions financières, la Société d’assurance‑dépôts du Canada et les membres de Paiements Canada.

Parallèlement, la Banque a continué à surveiller et à gérer les systèmes sur lesquels repose le système financier canadien, dont ceux associés aux relevés réglementaires, aux adjudications, aux paiements et aux règlements, ainsi qu’à l’échange de billets de banque.

La Banque a également collaboré avec ses partenaires des institutions financières pour assurer un accès à distance sécurisé aux applications bancaires essentielles et ainsi garantir que le système financier canadien s’appuie sur une infrastructure fiable. En outre, elle a continué à s’entretenir régulièrement avec ses partenaires du Groupe sur la résilience du secteur financier canadien pour faire le point sur des questions opérationnelles et discuter des nouveaux enjeux.

Améliorer le portefeuille de placements du Régime de pension

Le Régime de pension de la Banque du Canada est un régime entièrement capitalisé que fournit la Banque à son personnel. En tant qu’administrateur du Régime, la Banque a continué à chercher des moyens de diversifier l’actif du portefeuille de placements. Ces changements ont été apportés en réponse aux résultats de l’étude triennale sur l’appariement de l’actif et du passif du Régime menée en 2018.

Cette étude a en effet révélé qu’une plus grande diversification de l’actif pourrait améliorer l’efficience du Régime, car elle permettrait de réduire le risque tout en conservant le niveau des rendements attendus. La Banque a notamment commencé à intégrer des considérations environnementales, sociales et relatives à la gouvernance institutionnelle dans son évaluation des gestionnaires d’actifs externes en 2020.

Activité à venir

En 2021, la Banque :

  • continuera à surveiller les répercussions de la pandémie sur ses activités;
  • planifiera le retour de son personnel dans ses bureaux, ce qui implique notamment des efforts soutenus pour créer un milieu de travail adapté à l’après‑pandémie et de nouvelles méthodes de travail;
  • effectuera un vaste examen coordonné des mesures qu’elle a prises pour accroître la résilience organisationnelle dans le contexte de la pandémie;
  • élaborera et lancera son prochain plan à moyen terme;
  • mettra en œuvre sa stratégie sur la diversité et l’inclusion, en cherchant notamment à favoriser l’inclusion par la formation et à éliminer les obstacles qui empêchent certaines personnes d’y faire carrière;
  • fera progresser sa stratégie de transformation numérique et celle sur les données et l’analytique;
  • continuera à mettre en œuvre les améliorations prévues dans sa stratégie de cybersécurité;
  • renforcera ses systèmes informatiques, en mettant notamment en œuvre sa stratégie visant l’infonuagique d’abord.

Renseignements complémentaires

Stratégie de cybersécurité 2019‑2021 : Réduire les risques et renforcer la résilience

Les employés de la Banque du Canada travailleront à distance