Le Conseil de direction estime que les risques pesant sur le système financier canadien ont quelque peu diminué depuis la parution de la Revue du système financier en décembre dernier, mais que le niveau de risque global demeure élevé. Les sources de risque majeures sont en gros les mêmes qu’alors et résultent essentiellement du contexte extérieur.

Erratum : À la page 44 de la livraison de juin 2013 de la Revue du système financier, dans l’article intitulé « Le point sur les normes de liquidité de Bâle III », la phrase « En font notamment partie les obligations de sociétés non financières moins bien notées, les actions de sociétés financières de premier ordre et les titres adossés à des créances hypothécaires résidentielles de qualité élevée » aurait dû être rédigée ainsi : « En font notamment partie les obligations de sociétés non financières moins bien notées, les actions de sociétés non financières de premier ordre et les titres adossés à des créances hypothécaires résidentielles de qualité élevée ». Veuillez prendre note que cette erreur a été corrigée dans la version de l’article que vous pouvez consulter électroniquement.