Rechercher

Types de contenu

Sujets

Codes JEL

Endroits

Départements

Auteurs

Sources

Publié après

Publié avant

143 résultats

Trade Flows and Exchange Rates: Importers, Exporters and Products

Document de travail du personnel 2019-41 Michael Devereux, Wei Dong, Ben Tomlin
À partir de données fortement désagrégées relatives aux transactions commerciales, nous rendons compte de l’importance de l’établissement de nouvelles relations entre les partenaires commerciaux à l’échelle des entreprises et de l’ajout de produits dans le cadre des relations existantes comme moteurs des flux d’importation à long terme.

Exchange Rates, Retailers, and Importing: Theory and Firm-Level Evidence

Document de travail du personnel 2019-34 Alex Chernoff, Patrick Alexander
Nous élaborons un modèle qui simule les importations d’un groupe hétérogène d’entreprises et les achats transfrontaliers de particuliers. Comme les hausses du taux de change font à la fois baisser le coût des biens importés et augmenter les achats transfrontaliers, leur incidence nette sur les prix et les ventes de détail agrégés est ambiguë.
17 juin 2019

Flottement des monnaies, prix des produits de base et stabilité des prix

Discours Lawrence L. Schembri Economics Society of Northern Alberta Edmonton (Alberta)
M. Lawrence Schembri, sous-gouverneur à la Banque du Canada, prononce un discours devant l’Economics Society of Northern Alberta.
17 juin 2019

Les mérites d’un taux de change flottant

Sommaire du discours Lawrence L. Schembri Economics Society of Northern Alberta (ESNA) Edmonton (Alberta)
Le sous-gouverneur Lawrence Schembri explique comment le cadre de politique monétaire du Canada – qui combine une cible d’inflation et un taux de change flottant – s’est avéré le plus durable de l’après-guerre.

Estimating the Effect of Exchange Rate Changes on Total Exports

Document de travail du personnel 2019-17 Thierry Mayer, Walter Steingress
La présente étude montre que l’approche couramment employée pour estimer l’incidence des variations du taux de change sur les exportations totales, qui se base sur des régressions du taux de change effectif réel (TCER), implique des estimations biaisées des élasticités sous-jacentes. Nous proposons une nouvelle spécification reposant sur des régressions agrégées qui est compatible avec une dérivation des flux commerciaux bilatéraux par le modèle de gravité.

The Impact of Surprising Monetary Policy Announcements on Exchange Rate Volatility

Note analytique du personnel 2018-39 Adam Albogatchiev, Jean-Sébastien Fontaine, Jabir Sandhu, Reginald Xie
Nous nous intéressons aux communiqués de la Banque du Canada qui ont le plus vivement fait réagir le marché des changes. Nous constatons que la volatilité augmente après l’émission des communiqués, mais cette hausse de la volatilité est passagère et disparaît quasiment au bout d’une heure, en moyenne. Ensuite, l’effet rappelle celui des communiqués portant sur d’autres données économiques, comme les chiffres de l’inflation ou de la croissance.

Markets Look Beyond the Headline

Note analytique du personnel 2018-37 Bruno Feunou, James Kyeong, Raisa Leiderman
Bon nombre de rapports et d’analyses portent surtout sur l’effet de surprise causé par la publication de nouvelles données économiques (inflation globale, croissance du PIB réel, taux de chômage, etc.). Or, nous constatons que les nouvelles qui font les manchettes sont loin d’expliquer à elles seules les fluctuations des prix sur les marchés après la diffusion de nouvelles informations. En fait, les marchés réagissent en général plus fortement aux nouvelles imprévues qui ne se trouvent pas dans les gros titres (composition de la croissance du PIB, qualité des emplois créés, révisions apportées aux données antérieures, etc.). Il est donc essentiel de suivre l’incidence de ce type d’informations le jour de leur diffusion pour pouvoir analyser comment les marchés interprètent les nouvelles données économiques et y réagissent.