Rechercher

Types de contenu

Sujets

Codes JEL

Endroits

Départements

Auteurs

Sources

Publié après

Publié avant

8120 résultats

6 mai 1995

Note technique : La gestion de la trésorerie du gouvernement fédéral

En plus de son rôle principal en tant que banque centrale du pays, la Banque du Canada est également la trésorière et la conseillère financière du gouvernement fédéral. Dans le cadre de ce rôle d'agent financier, elle est chargée, entre autres, de gérer la trésorerie en dollars canadiens du gouvernement, fonction qu'examinent dans cet article. La Banque se soucie surtout de procurer au gouvernement des liquidités suffisantes pour faire face à ses obligations quotidiennes. Pour ce faire, elle doit prévoir et surveiller soigneusement les entrées et sorties quotidiennes de fonds et gérer un programme permanent d'emprunt visant à refinancer la dette arrivant à échéance et à renflouer l'État dans les périodes où les sorties de fonds dépassent en moyenne les entrées. Le financement par emprunt des besoins de trésorerie de l'État est considérablement plus onéreux par rapport à la rémunération qui est servie sur les dépôts à vue. Pour réduire ce coût net, les montants excédentaires qui ne sont pas nécessaires pour les transactions quotidiennes sont placés dans des dépôts à terme rémunérés à des taux d'intérêt plus élevés que ceux qui s'appliquent aux dépôts à vue. Le coût net que comporte le maintien d'encaisses est aussi réduit par l'utilisation des bons de trésorerie, instruments d'emprunt souples à court terme qui complètent les émissions hebdomadaires ordinaires de bons du Trésor à trois, à six et à douze mois.

Changes in the Inflation Process in Canada: Evidence and Implications

Document de travail du personnel 1995-5 Doug Hostland
L'économie canadienne est en transition entre une phase de désinflation et une période caractérisée par un taux d'inflation très bas et relativement stable. Dans ce contexte, l'auteur se demande s'il faut s'attendre à ce que les paramètres d'une équation de forme réduite soient insensibles aux changements qui s'opèrent dans le processus d'inflation. Deux questions empiriques […]

Government Debt and Deficits In Canada: A Macro Simulation Analysis

Document de travail du personnel 1995-4 Tiff Macklem, David Rose, Robert Tetlow
Les auteurs examinent les répercussions macroéconomiques de l'accroissement de la dette publique au Canada ainsi que les avantages et les inconvénients qui sont liés, à long et à court terme respectivement, à une décélération de cette dernière. Les auteurs commencent par évaluer les conséquences à long terme d'un accroissement de l'endettement du secteur public en […]

Empirical Evidence on the Cost of Adjustment and Dynamic Labour Demand

Document de travail du personnel 1995-3 Robert Amano
Dans le présent document, l'auteur cherche à établir s'il existe des preuves empiriques significatives confortant l'hypothèse que les coûts d'ajustement de la demande de travail au Canada agissent sur cette dernière. C'est là une importante question, car si cette hypothèse se confirmait, cela pourrait contribuer à expliquer en partie la persistance du chômage relevée dans […]
30 mars 1995

L'incertitude et la transmission de la politique monétaire au Canada

Conférence Gordon Thiessen York University, Glendon College Toronto (Ontario)
Il y a un peu plus de sept ans, John Crow, mon prédécesseur, a donné une conférence à l'université de l'Alberta sous les auspices de la Fondation Eric J. Hanson. À cette occasion, il a traité d'un certain nombre de questions qui se rapportent à la conduite de la politique monétaire canadienne, à savoir l'objectif de cette politique, le mécanisme par lequel son action se transmet, l'utilisation des agrégats monétaires dans la définition des politiques, l'incertitude sur les marchés financiers et le rôle du taux de change.

Estimating and Projecting Potential Output Using Structural VAR Methodology: The Case of the Mexican Economy

Document de travail du personnel 1995-2 Alain DeSerres, Alain Guay, Pierre St-Amant
Dans la présente étude, les auteurs montrent qu'il est possible d'estimer et de prévoir le niveau de production potentielle en utilisant une approche dérivée de la méthode structurelle d'autorégression vectorielle. Cette approche est appliquée dans la modélisation de l'économie mexicaine. Pour identifier les chocs de demande et d'offre et les chocs de prix mondiaux du […]

The Bank of Canada's New Quarterly Projection Model, Part 2. A Robust Method for Simulating Forward-Looking Models

Dans le présent rapport, les auteurs décrivent des méthodes de résolution des modèles économiques sous l'hypothèse que les anticipations ont un élément de cohérence avec les prédictions du modèle en cause lui-même. Ils présentent des résultats, obtenus par la voie analytique, qui établissent les propriétés de convergence que revêtent certaines méthodes appliquées aux modèles linéaires […]
Type(s) de contenu : Travaux de recherche du personnel, Rapports techniques Sujet(s) : Modèles économiques Code(s) JEL : C, C3, C32, C5, C53

Deriving Agents' Inflation Forecasts from the Term Structure of Interest Rates

Document de travail du personnel 1995-1 Christopher Ragan
À l'aide de la structure par terme des taux d'intérêt nominaux, l'auteur établit sur plusieurs horizons de prévision à moyen terme des estimations des anticipations d'inflation que forment les agents économiques. L'hypothèse d'anticipations de la courbe de rendement est retenue conjointement avec celle selon laquelle les taux d'intérêt réels futurs anticipés sont donnés par les […]
9 décembre 1994

Note technique : La structure par terme des taux d'intérêt en tant qu'indicateur avancé de l'activité économique

L'écart entre les taux d'intérêt à court terme et ceux à long terme s'est avéré un excellent indicateur avancé des fluctuations de l'activité économique au Canada. En règle générale, on a observé que, lorsque les taux d'intérêt à long terme sont beaucoup plus élevés que les taux à court terme, la production augmente fortement dans les douze mois environ qui suivent; en revanche, lorsque la courbe des rendements est inversée pendant une période prolongée, l'activité économique connaît ensuite un ralentissement. Le même phénomène a été observé dans d'autres pays, dont les États-Unis. Cependant, bien que les taux d'intérêt canadiens et américains évoluent généralement assez près l'un de l'autre, la courbe des rendements au Canada a été un bien meilleur indicateur de l'évolution future de la production que ne l'a été la courbe des rendements aux États-Unis. À cet égard, un élément d'explication avancé est que l'écart des taux d'intérêt reflète à la fois les conditions monétaires observées, qui ont une incidence sur les taux d'intérêt à court terme, et le rendement réel attendu des investissements ainsi que les attentes relatives à l'inflation, qui sont les principaux facteurs qui déterminent les taux d'intérêt à long terme. Cet article est essentiellement un sommaire des travaux d'économétrie réalisés à la Banque. Il s'inspire en outre de quelques-unes des nombreuses études menées ces derniers temps sur la question.