Administration de la Banque

Tout au long de 2021, la Banque a suivi de près la situation de la pandémie de COVID‑19. À l’automne, grâce à la vaccination d’une grande partie de la population canadienne, elle a pu commencer à sortir de son régime de gestion de crise. Elle a aussi réalisé de solides progrès dans l’élaboration et la planification de son milieu de travail d’après la pandémie.

En même temps, la Banque est demeurée centrée sur l’amélioration de sa résilience et la poursuite de sa transformation numérique. Ces efforts lui permettront de rester une banque centrale influente, prête pour le travail de demain dans un monde de plus en plus numérique.

Lancer les nouvelles valeurs de la Banque et sa promesse envers les Canadiens

En 2021, la Banque a dévoilé ses nouvelles valeurs fondamentales à son personnel et a adopté une nouvelle promesse pour les ancrer : Les Canadiens comptent sur nous. Voici les valeurs fondamentales de l’institution :

  • anticiper l’avenir
  • inclure tout le monde
  • inspirer confiance

Ces valeurs reposent sur les principes qui ont toujours guidé la Banque, soit l’excellence, l’intégrité et le respect. Elles étayeront la vision et la culture de l’institution, et teinteront tous les aspects de son travail – pas seulement le travail que le public voit, mais aussi la façon dont son personnel travaille et s’entraide jour après jour.

Pendant l’année, les nouvelles valeurs de la Banque ont été intégrées aux compétences en leadership et aux compétences clés, au Code de conduite professionnelle et d’éthique ainsi qu’aux programmes d’apprentissage connexes. Elles ont aussi servi lors de l’élaboration du Plan stratégique 2022-2024, qui est grandement axé sur le personnel.

Découvrez la vision, les valeurs et la promesse de la Banque.

Mettre l’accent sur les employés

Classée en 2021 parmi les 100 meilleurs employeurs du Canada pour la douzième année d’affilée, la Banque est fière de mettre ses employés au premier plan et de leur offrir un environnement de travail hors pair. En 2021, elle a aussi été reconnue comme étant l’un :

  • des meilleurs employeurs pro-famille au Canada
  • des meilleurs employeurs pour la diversité au Canada
  • des meilleurs employeurs de la région de la capitale nationale

Adopter de nouvelles façons de travailler

En avril, le gouverneur Macklem a annoncé que la Banque allait adopter un modèle de travail hybride après la pandémie. Cette approche a été élaborée à la suite d’analyses comparatives exhaustives et de vastes consultations auprès du personnel.

Bien que la plupart de ses employés aient continué de télétravailler en 2021, la Banque a pris des mesures importantes pour les appuyer et les préparer à un retour au bureau en 2022 sous le signe de la sécurité et de la productivité.

La Banque :

  • a continué d’investir dans la santé mentale des employés, notamment en élargissant ses politiques et en bonifiant les avantages sociaux, et a offert une aide financière additionnelle aux employés pour leur permettre d’améliorer leur espace de travail à la maison
  • a fait participer ses employés à la conception de leur milieu de travail postpandémie, et leur a fourni des communications, des formations et des ressources pour les préparer à leur retour au bureau
  • a commencé à adapter ses locaux et technologies de manière à favoriser les nouvelles façons de travailler
  • a mis en place une politique de vaccination obligatoire et un processus de vérification connexe qui cadrent avec les directives du gouvernement fédéral

Faire évoluer l’effectif diversifié de la Banque

La Banque a mis en place une série d’initiatives au cours de cette dernière année de sa toute première stratégie sur la diversité et l’inclusion, notamment :

  • l’augmentation de la représentation des employés issus de groupes désignés dans la Loi sur l’équité en matière d’emploi, y compris les personnes handicapées (7,7 % de l’effectif en juin 2021 contre 5,2 % en 2020) et les personnes racisées (29,7 % en juin 2021 contre 26 % en 2020)
  • l’octroi de sa première bourse destinée aux membres de groupes racisés, remise à deux lauréats sélectionnés parmi plus de 1 000 candidats
  • la mise en place d’une formation offerte à tout le personnel sur l’inclusion consciente et les cultures des peuples autochtones

Le 30 septembre, la Banque a observé la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation au Canada. Parmi les activités organisées pour l’occasion, notons le billet de blogue sur l’importance que revêt la réconciliation publié par embRACE – un groupe de ressources pour les employés qui rassemble des employés noirs, autochtones et d’autres groupes racisés ainsi que leurs alliés.

La Banque a continué de jouer son rôle de chef de file de la diversité et de l’inclusion sur la scène internationale. En collaboration avec d’autres banques centrales, elle a organisé un colloque virtuel sur la diversité et l’inclusion dans les métiers de l’économie, de la finance et des banques centrales. De plus, les banques centrales du G7, dont fait partie l’institution, se sont engagées à travailler de manière proactive afin d’améliorer la diversité et l’inclusion au sein de leur organisation et de leur système financier national1.

Portant un regard sur l’avenir, la Banque a fait appel à ses employés pour l’aider à élaborer une nouvelle stratégie sur la diversité et l’inclusion pour 2022‑2024.

Améliorer la résilience et se préparer pour l’avenir

Malgré les nombreux défis engendrés par la pandémie, les employés de la Banque sont restés résilients en 2021. Ils se sont concentrés sur les activités essentielles, ont fait progresser des projets d’envergure, et ont veillé à ce que les activités continuent à se dérouler rondement. Grâce à leurs efforts, la Banque a pu remplir son mandat.

Tout au long de l’année, la Banque a :

  • continué d’améliorer la résilience de ses systèmes et outils
  • renforcé ses capacités de cybersécurité
  • fait progresser sa transformation numérique
  • continué de réduire son empreinte environnementale

La Banque est une banque centrale influente en grande partie à cause de l’approche novatrice qu’elle utilise pour intégrer les technologies numériques dans ses activités2.

Filipe Dinis, souriant, dans un couloir avec des œuvres d’art accrochées aux murs derrière lui.

Le chef de l’exploitation, Filipe Dinis, contribue à orienter la transformation numérique de la Banque.

Améliorer les systèmes et outils soutenant les activités

Des efforts considérables ont été déployés pour soutenir et maintenir les systèmes opérationnels de la Banque. En outre, celle-ci a achevé plusieurs projets d’amélioration de la résilience et activités de mise à niveau pour permettre une surveillance et une gestion plus efficaces de ses systèmes essentiels. L’institution a aussi mis à la disposition de ses employés de nouveaux outils, notamment de collaboration et de réseautage, pour leur permettre de télétravailler tout en demeurant motivés et efficaces.

Parallèlement, la Banque a commencé à mettre en place les outils et le soutien technique nécessaires aux nouvelles façons de travailler dans un modèle hybride.

Renforcer la cybersécurité

La Banque a renforcé ses capacités de résilience afin de gérer les cyberrisques auxquels elle-même et le système financier canadien sont exposés.

À l’interne, l’institution a élaboré une nouvelle stratégie de cybersécurité. Comme le marché du travail des professionnels de la cybersécurité est très concurrentiel, elle a continué de mettre l’accent sur le recrutement et la fidélisation d’employés diversifiés et qualifiés dans ce domaine.

À l’externe, la Banque a poursuivi sa collaboration avec le Groupe sur la résilience du secteur financier canadien, un partenariat public-privé qui réunit les institutions financières d’importance systémique et les organismes de réglementation du pays. En 2021, le groupe a élaboré et testé un manuel d’instructions pour la coordination en cas de crise.

La Banque a également continué de mener les travaux sur la cybersécurité effectués dans le cadre du Programme de résilience du système de paiement de gros, de concert avec les six grandes banques commerciales canadiennes et Paiements Canada. Dans le cadre de ce programme, des simulations de cyberincident ont été réalisées régulièrement et les participants du secteur financier ont effectué deux autoévaluations de leurs mécanismes de contrôle des systèmes de paiement de gros.

La transformation numérique de la Banque

La Banque a poursuivi la mise en œuvre de sa stratégie de transformation numérique et augmenté ses capacités relatives aux données et à l’analytique. Son personnel a mis à profit l’automatisation et l’analytique avancée pour :

  • améliorer les principaux processus et outils
  • créer des tableaux de bord pour les décideurs
  • bonifier les rapports

Dans ce contexte, les employés se sont servis de technologies numériques pour moderniser les activités de surveillance et de projection, et pour rationaliser les processus qui soutiennent les décisions de politique monétaire.

La Banque a continué de mettre à niveau ses plateformes et outils de données et d’information, tout en renforçant ses capacités et son expertise en matière de données. Elle a entre autres créé un nouveau lac de données, qui améliorera son aptitude à tirer parti d’un large éventail de données.

Parmi ses nouveaux programmes de formation, la Banque a lancé un cours sur la littératie des données à l’intention des leaders. Cette initiative a été motivée par les résultats d’un exercice de planification stratégique des effectifs réalisé en 2020, qui avait ciblé des compétences essentielles pour l’avenir.

La Banque a également renouvelé sa stratégie sur l’infonuagique et fait avancer sa transition vers les services infonuagiques, selon les besoins, de façon sécuritaire et résiliente. Plus particulièrement, elle a fait des plateformes en nuage public le modèle de déploiement principal et privilégié pour tous les services informatiques. Grâce à cette approche, l’institution est en mesure d’offrir à son personnel de nouvelles plateformes et de nouveaux services numériques, tout en veillant à ce que son infrastructure reste assez agile pour continuer de répondre aux besoins opérationnels pendant longtemps encore.

Verdir les opérations de la Banque

En 2021, la Banque a pris d’importantes mesures pour mesurer et réduire son empreinte carbone et intégrer les changements climatiques dans sa planification et sa prise de décisions.

Apprenez-en plus au sujet des travaux sur les changements climatiques menés par la Banque en 2021.

Activités à venir

En 2022, la Banque :

  • mettra en place son nouveau modèle de travail hybride et :
    • appuiera ses employés tout au long de leur retour au bureau en leur offrant des formations, des outils technologiques et d’autres ressources
    • surveillera les effets sur son milieu de travail et sa culture
  • fera une révision exhaustive de certaines de ses politiques pour s’assurer qu’elles sont compatibles avec la diversité et l’inclusion ainsi qu’avec les nouvelles façons de travailler
  • continuera d’offrir à son personnel des occasions de développer des compétences clés requises pour l’avenir
  • commencera à mettre en place sa stratégie sur la diversité et l’inclusion 2022‑2024, et ira de l’avant avec la nouvelle réglementation sur l’équité salariale
  • continuera de travailler avec ses partenaires des banques centrales en vue de promouvoir la diversité et l’inclusion, et organisera le prochain colloque sur la diversité et l’inclusion dans les métiers de l’économie, de la finance et des banques centrales
  • fera migrer ses applications essentielles vers sa nouvelle infrastructure sécurisée des technologies de l’information
  • élargira l’utilisation des données et des technologies numériques dans l’ensemble de l’organisation

Renseignements complémentaires

Renforcer notre assise ensemble : Stratégie sur la diversité et l’inclusion

Inclure tout le monde comporte des avantages pour nous tous (discours du gouverneur Macklem)

Stratégie de cybersécurité 2019-2021


  1. 1. Banque d’Angleterre (2021), G7 Finance Track – Central Bank Governors Meeting: Chair’s Statement on Diversity and Inclusion, December 2021, communiqué, 3 décembre.[]
  2. 2. Pour en savoir plus, voir D. Zarum (2021), « Un CPA facilite le virage numérique à la Banque du Canada », Pivot, 10 août.[]