Gerald Stuber

Conseiller en recherches

Gerald Stuber est conseiller en recherches au sein de l'Équipe de la recherche et de l'analyse économiques du département de la Monnaie. Ses travaux actuels portent notamment sur l'évolution et l'évaluation des moyens de paiement numériques ainsi que sur les conséquences de ces modes de paiement pour les banques centrales. M. Stuber participe également au processus d'analyse de la situation en matière de contrefaçon mis en place par le département de la Monnaie. Il possède une maîtrise d'économie de l'Université de Calgary.

Communiquer avec

Gerald Stuber

Conseiller en recherches
Monnaie
Recherche et analyse économiques

Banque du Canada
234, rue Wellington
Ottawa, ON, K1A 0G9

Dernières parutions

14 mai 2015 L’usage de l’argent comptant au Canada

L’enquête sur les modes de paiement réalisée par la Banque du Canada en 2013 révèle que la part en volume des transactions de détail réglées comptant a continué de diminuer. Cette baisse s’explique essentiellement par l’emploi plus fréquent de la carte de crédit sans contact. Cependant, sur le plan de la valeur, la part de ces mêmes transactions est restée quasi identique de 2009 à 2013, et, à cet égard, la hausse de la proportion des paiements en espèces de plus de 50 dollars a joué un rôle. Principal moyen par lequel les Canadiens s’approvisionnent en argent liquide, les guichets automatiques ont été utilisés moins fréquemment en 2013 qu’en 2009. De manière générale, l’usage de l’argent comptant au Canada est similaire à ce qui s’observe en Australie et aux États-Unis.

Electronic Money and Payments: Recent Developments and Issues

Document d’analyse du personnel 2014-2 Ben Fung, Miguel Molico, Gerald Stuber
Les auteurs analysent l’évolution récente des paiements de détail au Canada et à l’étranger, en se concentrant sur les produits de monnaie électronique, et évaluent leur incidence possible sur les politiques publiques.

15 novembre 2012 Le monde changeant du paiement de détail au Canada et ses répercussions sur la demande de numéraire

Depuis vingt ans, les instruments de paiement sur support papier – billets de banque et chèques – cèdent de plus en plus la place aux moyens électroniques, tels que les cartes de débit et de crédit. Selon des travaux effectués récemment à la Banque du Canada sur les préférences des consommateurs en matière d’instruments de paiement, le numéraire demeure fréquemment utilisé pour les petits achats parce que ce mode de règlement est rapide et commode et qu’il est largement accepté par les commerçants; les cartes de débit et de crédit sont plus souvent choisies pour les transactions de montant plus élevé où les caractéristiques de sécurité et la possibilité de garder un historique des dépenses sont perçues comme des avantages. Les innovations en voie d’introduction au Canada dans le domaine du paiement de détail pourraient entraîner un autre recul de l’utilisation des espèces à long terme, mais on mesure mal les effets que pourraient avoir sur celle-ci certains des changements d’ordre structurel et réglementaire en cours.

Implications of Uncertainty about Long-Run Inflation and the Price Level

Document de travail du personnel 2001-16 Gerald Stuber
L'auteur passe en revue les travaux théoriques et empiriques qui ont récemment été consacrés aux conséquences économiques de l'incertitude entourant les perspectives à long terme en matière d'inflation. Au cours de la dernière décennie, des progrès importants ont été accomplis dans la compréhension des liens entre l'inflation, l'incertitude liée à celle-ci en longue période et l'activité économique dans les économies industrielles.

17 août 2001 Le caractère évolutif de l'incidence des chocs énergétiques sur l'activité économique et sur l'inflation

L'auteur analyse les effets que les principales variations des prix de l'énergie ont eus sur l'inflation et le rythme de l'expansion économique ces dernières années, puis les compare aux répercussions des chocs pétroliers survenus dans les années 1970 et au début de la décennie suivante. Il se penche sur l'évolution de l'intensité de la consommation d'énergie et de l'excédent de la balance commerciale canadienne au titre des produits et ressources énergétiques. De plus, l'auteur examine en quoi une politique monétaire axée sur un niveau d'inflation bas et stable peut influer sur les comportements en matière de fixation des prix et sur les répercussions de la hausse des cours de l'énergie sur l'inflation fondamentale, au Canada et dans les autres pays industriels.

Plus

Intérêts de recherche

  • Nouveaux moyens de paiement au détail
  • Monnaie et services bancaires