Enquête sur les perspectives des entreprises - Références

Assessing the Business Outlook Survey Indicator Using Real-Time Data

Document d’analyse du personnel 2017-5 Lise Pichette, Marie-Noëlle Robitaille
Chaque trimestre, la Banque du Canada effectue, auprès d’entreprises d’un bout à l’autre du pays, une enquête dénommée « enquête sur les perspectives des entreprises ». Une analyse en composantes principales réalisée par Pichette et Rennison (2011) a mené à l’élaboration d’un indicateur qui résume les résultats de l’enquête et auquel la Banque a recours pour évaluer la confiance globale des entreprises.

What’s Up with Unit Non-Response in the Bank of Canada’s Business Outlook Survey? The Effect of Staff Tenure

Document d’analyse du personnel 2017-11 Sarah Miller, David Amirault, Laurent Martin
Depuis 1997, les bureaux régionaux de la Banque du Canada mènent une enquête trimestrielle de conjoncture dont les résultats sont publiés dans le bulletin Enquête sur les perspectives des entreprises. Les réponses sont recueillies par voie d’entretiens confidentiels auprès d’un échantillon d’entreprises représentatif du secteur privé au Canada du fait de leur secteur d’activité, de leur taille ou de la région où elles sont établies.
16 octobre 2017

Note d’information sur la question concernant les indicateurs des ventes futures dans l’enquête sur les perspectives des entreprises

Depuis l’enquête de l’été 2016, les résultats obtenus à la question portant sur les indicateurs des ventes futures sont pris en compte dans le bulletin Enquête sur les perspectives des entreprises. La présente note d’information décrit brièvement en quoi consiste cette question, et présente les corrélations entre les réponses obtenues et différentes mesures de l’activité économique.
6 avril 2015

Note d’information sur la question de l’enquête sur les perspectives des entreprises concernant l’intensité des pénuries de main-d’oeuvre

À compter du printemps 2015, les résultats d’une question sur l’intensité des pénuries de main-d’oeuvre seront pris en compte dans le bulletin Enquête sur les perspectives des entreprises. En plus de décrire sommairement la question, le présent document explique les corrélations entre les réponses reçues et diverses mesures des pressions sur la capacité de production ainsi que des conditions sur le marché du travail.
17 novembre 2011

Évaluation du contenu informatif de l’enquête sur les perspectives des entreprises : recours à une analyse en composantes principales

L’article décrit un travail récent où les auteures ont eu recours à une analyse en composantes principales dans le but d’extraire les éléments d’information communs aux indicateurs de l’enquête de la Banque du Canada sur les perspectives des entreprises. Elles se sont livrées en particulier à des analyses de corrélation et à un exercice de prévision hors échantillon afin d’évaluer le contenu informatif de la première composante principale et de le comparer avec celui des réponses données aux questions clés de l’enquête sur la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel et des investissements réels des entreprises. Leurs résultats laissent à penser qu’on peut réunir des informations utiles pour la prévision de la croissance à court terme des investissements des entreprises en résumant les mouvements communs aux indicateurs de l’enquête. En ce qui concerne toutefois la prévision de la croissance du PIB réel, le solde des opinions à l’égard de la progression future des ventes s’avère une source d’information plus riche.

The Bank of Canada's Business Outlook Survey: An Assessment

Document de travail du personnel 2004-15 Monica Martin, Cristiano Papile
Depuis l'automne 1997, les bureaux régionaux de la Banque du Canada, situés à Halifax, Montréal, Toronto, Calgary et Vancouver, mènent chaque trimestre des consultations auprès d'entreprises d'un bout à l'autre du pays.
24 mai 2004

L'enquête de la Banque du Canada sur les perspectives des entreprises

Depuis l'automne 1997, les bureaux régionaux de la Banque du Canada mènent chaque trimestre une enquête auprès d'entreprises d'un bout à l'autre du pays. Afin que l'information recueillie puisse alimenter le processus menant aux décisions de politique monétaire, le moment où les consultations ont lieu est déterminé par le calendrier arrêté pour l'annonce de ces décisions. L'enquête s'appuie sur un questionnaire auquel répondent un groupe d'une centaine d'entreprises dont la composition par région, secteur d'activité et taille reflète celle de l'économie canadienne. Dans cet article, l'auteure décrit le processus de consultation et le questionnaire utilisés et évalue de façon préliminaire les données recueillies lors des entrevues. Elle présente également des graphiques et des tableaux de corrélation illustrant les réponses fournies aux principales questions de l'enquête.
14 janvier 2008

Note d’information sur les questions de l’enquête sur les perspectives des entreprises concernant la croissance passée des ventes et les conditions du crédit

À compter de l’hiver 2007-2008, les résultats de deux questions additionnelles sont inclus dans le bulletin Enquête sur les perspectives des entreprises, soit le solde des opinions sur la croissance passée des ventes et le solde des opinions sur les conditions du crédit. Le présent document décrit sommairement les deux questions et explique les corrélations entre les réponses et les données économiques pertinentes.

Computing the Accuracy of Complex Non-Random Sampling Methods: The Case of the Bank of Canada's Business Outlook Survey

Document de travail du personnel 2009-10 Daniel de Munnik, David Dupuis, Mark Illing
Nombre de banques centrales publient leur propre enquête de conjoncture, qu'elles réalisent auprès d'entreprises sélectionnées de façon non aléatoire. Les résultats de leurs coups de sonde influencent les décisions de politique monétaire et, de ce fait, les attentes des marchés financiers.

Statistical Confidence Intervals for the Bank of Canada's Business Outlook Survey

Document d’analyse du personnel 2010-7 Daniel de Munnik
Bien que de nombreuses banques centrales publient leurs propres indicateurs de conjoncture – qu’elles construisent à partir d’échantillons non aléatoires d’entreprises –, on sait très peu de choses sur la précision statistique de ces indicateurs.
22 octobre 2005

L'incidence de l'appréciation du dollar canadien sur les entreprises du pays : résultats des enquêtes de la Banque du Canada sur les perspectives des entreprises

Pour savoir comment les entreprises ont été touchées par l'appréciation du dollar canadien en 2003 et 2004 et quelles mesures elles ont prises pour y réagir, la Banque a ajouté des questions à l'enquête sur les perspectives des entreprises que mènent chaque trimestre ses bureaux régionaux. Environ la moitié des firmes sondées ont déclaré être désavantagées par l'appréciation de la monnaie du pays, une sur quatre s'est dite avantagée, tandis que les autres ont affirmé que l'effet était neutre pour elles. Jean Mair classe et résume les réactions des entreprises, en indiquant les secteurs qui ont été les plus et les moins durement atteints. Elle explique pourquoi les firmes ont été favorisées ou pénalisées par l'appréciation du dollar. Elle examine aussi les mesures adoptées au fil du temps en réponse à l'appréciation pour voir ce qu'elles peuvent nous apprendre sur le processus d'ajustement des entreprises.