Joseph Atta-Mensah

Auteur externe

Afficher tous

Documents de travail du personnel

Commodity-Linked Bonds: A Potential Means for Less-Developed Countries to Raise Foreign Capital

Document de travail du personnel 2004-20 Joseph Atta-Mensah
L'auteur voit dans les obligations indexées sur les prix des produits de base un levier susceptible d'aider les pays en développement à se procurer des capitaux sur les marchés financiers internationaux, de préférence aux méthodes classiques de financement.

The Demand for Money in a Stochastic Environment

Document de travail du personnel 2004-7 Joseph Atta-Mensah
L'auteur réexamine la théorie de la demande de monnaie à l'aide d'un modèle d'optimisation intertemporelle. La demande d'encaisses réelles est définie comme une fonction du revenu réel et des taux de rendement de l'ensemble des actifs financiers échangés au sein de l'économie.

Collateral and Credit Supply

Document de travail du personnel 2003-11 Joseph Atta-Mensah
L'auteur étudie le rôle des garanties dans un contexte où prêteurs et emprunteurs ont la même information et partagent des attentes semblables quant à la valeur future des garanties. À l'aide de techniques d'évaluation des options, il montre qu'un prêt assorti d'une garantie équivaut à une obligation ordinaire qui comporte une option de défaut de paiement de la part de l'emprunteur.

Bank Lending, Credit Shocks, and the Transmission of Canadian Monetary Policy

Document de travail du personnel 2003-9 Joseph Atta-Mensah, Ali Dib
Les auteurs utilisent un modèle dynamique d'équilibre général pour étudier le rôle que jouent les frictions financières comme mécanisme de transmission de la politique monétaire canadienne. Ils évaluent aussi les effets réels de chocs exogènes de crédit.

Predicting Canadian Recessions Using Financial Variables: A Probit Approach

Document de travail du personnel 1998-5 Joseph Atta-Mensah, Greg Tkacz
Les auteurs étudient la faculté de certaines variables financières d'aider à prévoir les récessions au Canada. Sur le plan méthodologique, ils s'inspirent étroitement d'Estrella et Mishkin (1998), qui utilisent un modèle probit pour prédire les récessions de l'économie américaine jusqu'à huit trimestres à l'avance. Leur principale conclusion est que l'écart entre le rendement des obligations […]

A Distant-Early-Warning Model of Inflation Based on M1 Disequilibria

Document de travail du personnel 1996-5 Jamie Armour, Joseph Atta-Mensah, Walter Engert, Scott Hendry
Les auteurs de la présente étude sont parvenus à la conclusion qu'un modèle de correction des erreurs qui prévoit l'évolution du taux d'inflation entre le trimestre de la prévision et les huit trimestres subséquents fournit d'importants renseignements avancés sur l'évolution de l'inflation.

The Empirical Performance of Alternative Monetary and Liquidity Aggregates

Document de travail du personnel 1995-12 Joseph Atta-Mensah
Dans cette étude, l'auteur examine la tenue sur le plan empirique de différents agrégats monétaires autres que ceux qui sont publiés à l'heure actuelle par la Banque du Canada. Il en ressort que M1 et M1a réels se comportent à peu près aussi bien l'un que l'autre en tant qu'indicateurs avancés de la production réelle […]

The Canadian Experience with Weighted Monetary Aggregates

Document de travail du personnel 1995-10 David Longworth, Joseph Atta-Mensah
Dans cette étude, les auteurs comparent les agrégats monétaires pondérés (en particulier, les agrégats idéaux de Fisher) aux agrégats traditionnels obtenus par sommation en termes de leur contenu informatif et leur capacité de prédire les prix, la production réelle et la dépense nominale sur la période allant du premier trimestre de 1971 au troisième trimestre […]

Plus


Publications de la Banque

Articles de la Revue de la Banque du Canada

16 mai 2000

L'évolution récente des agrégats monétaires et son incidence

La monnaie au sens étroit ou monnaie de transaction Les agrégats monétaires au sens étroit ont progressé à un rythme plus rapide en 1999 parallèlement à l'expansion de l'activité économique et à la stabilisation des taux d'intérêt. La croissance des agrégats au sens étroit s'est vivement accélérée ces derniers mois, ce qui laisse présager un essor vigoureux du PIB réel au cours des trimestres à venir. En outre, des signes d'une montée possible de l'inflation commencent à poindre. À long terme, la progression de la monnaie au sens étroit devra décélérer si l'on veut que le taux d'inflation demeure à l'intérieur de la fourchette de 1 à 3 % visée par la Banque. Le taux de croissance de M1 a également commencé à converger vers celui des autres agrégats monétaires au sens étroit, M1+ et M1++, en 1999; l'incidence des facteurs particuliers qui ont influencé le taux de croissance de M1 semble donc s'être atténuée. La monnaie au sens large, réserve de valeur Comme l'épargne des ménages représente une consommation différée, la monnaie au sens large nous renseigne sur l'évolution future de la dépense et, par conséquent, de l'inflation. En 1999, l'agrégat M2++, qui est une mesure très large de la monnaie, s'est accru à peu près au même rythme qu'en 1998. Son comportement s'accorde avec le maintien du taux d'inflation à l'intérieur de la fourchette cible de maîtrise de l'inflation au cours des quelque deux prochaines années.
15 mai 1999

L'évolution récente des agrégats monétaires et son incidence

Dans le cadre des responsabilités qui lui incombent en matière de politique monétaire, la Banque du Canada suit de près le rythme d'expansion de la masse monétaire afin d'y déceler des indications permettant d'évaluer les perspectives en matière d'inflation et d'activité économique. Ces dernières années, un certain nombre de facteurs ont faussé le profil de croissance des agrégats traditionnels larges et étroits. Dans le présent article, les auteurs font voir que l'élimination des réserves obligatoires et les innovations financières ont entraîné un flottement dans le classement des comptes de dépôt. Ils annoncent l'ajout de deux nouvelles mesures des encaisses de transaction, les agrégats M1+ et M1++ (décrits de manière plus approfondie dans une note technique publiée dans la présente livraison de la Revue), qui sont corrigés d'une partie de l'effet de la substitution qui s'est opérée entre les instruments financiers. Ils attribuent le ralentissement de la croissance de M1 observé en 1998 à l'influence moindre de facteurs spéciaux, à une réaction retardée aux hausses de taux d'intérêt survenues en 1997 et au début de 1998 et à un resserrement passager des modalités de crédit opéré à l'automne 1998. L'agrégat au sens large M2++, qui comprend l'ensemble des dépôts d'épargne des particuliers, les rentes des sociétés d'assurance vie et les fonds communs de placement, a progressé à un rythme soutenu en 1998, ce qui laisse entrevoir une expansion de la dépense totale d'environ 4 à 5 % et le maintien de l'inflation dans les limites de la fourchette cible.

Plus