Louis Morel

Dernières parutions

11 mai 2017

Comment expliquer l’atonie de l’investissement des entreprises à l’échelle mondiale? Éléments de réponse tirés des économies avancées

Plusieurs facteurs qui influencent les investissements des entreprises peuvent offrir une explication à l’atonie de l’investissement observée dans les économies avancées depuis la crise financière mondiale, et plus particulièrement depuis 2014. La lenteur du rythme de croissance de la demande globale ne peut rendre entièrement compte de la faiblesse récente des dépenses d’investissement, qui apparaît essentiellement liée à l’effondrement des prix internationaux des matières premières et à la montée de l’incertitude économique. À terme, le taux de progression des investissements des entreprises demeurera vraisemblablement inférieur à ce qu’il était avant la crise, pour une bonne part à cause de facteurs structurels comme le vieillissement démographique.

The Global Benefits of Low Oil Prices: More Than Meets the Eye

Note analytique du personnel 2016-13 Robert Fay, Justin-Damien Guénette, Louis Morel
Entre le milieu de 2014 et le début de 2016, les prix du pétrole ont chuté de 65 % environ. La présente note analytique décrit les canaux par lesquels cette chute des prix du pétrole est susceptible de se répercuter sur l’économie mondiale. L’un d’eux, un canal important et immédiat, est la hausse des dépenses, en particulier dans les pays importateurs nets de pétrole.

A Comprehensive Evaluation of Measures of Core Inflation for Canada

Document d’analyse du personnel 2015-12 Mikael Khan, Louis Morel, Patrick Sabourin
Dans cette étude, les auteurs évaluent l’utilité de diverses mesures de l’inflation fondamentale pour la conduite de la politique monétaire. À la lumière de toute une série de critères d’évaluation, ils constatent que les mesures traditionnelles à exclusion de composantes font plutôt pâle figure, ce qui s’explique en partie par leur incapacité à faire abstraction des chocs temporaires inattendus.
14 mai 2015

Le ralentissement du commerce mondial

Les échanges mondiaux ont affiché une faible croissance durant la période qui a suivi la crise financière de 2007-2009, une évolution qui est importante pour le Canada étant donné le degré élevé d’ouverture au commerce de l’économie canadienne. Dans cet article, les auteurs examinent certains facteurs à l’origine du ralentissement des échanges mondiaux. Ils constatent que la faiblesse de la demande mondiale et l’évolution de sa composition, une montée du protectionnisme et une baisse des incitations à l’expansion du commerce ont toutes joué un rôle. Certains de ces facteurs n’auront vraisemblablement qu’un effet temporaire, mais d’autres pourraient persister plus longtemps.

Sluggish Exports in Advanced Economies: How Much Is Due to Demand?

Document d’analyse du personnel 2015-3 Louis Morel
Depuis 2011, la croissance des exportations des économies avancées a été relativement faible, nettement inférieure à celle observée avant la crise financière mondiale.

Plus