Olivier Gervais

Économiste principal

Olivier Gervais est économiste principal dans la section des prévisions du département des analyses de l’économie canadienne. Ses champs d’intérêts sont notamment la prévision économique, la politique monétaire et la modélisation macroéconomique. Avant de se joindre aux AEC en 2011, Olivier travaillait dans la division des enjeux mondiaux du département des analyses de l’économie internationale. Il est titulaire d’une maitrise en économique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM)

Communiquer avec

Olivier Gervais

Économiste principal
Analyses de l'économie canadienne
Section des prévisions

Banque du Canada
234, rue Wellington
Ottawa, ON, K1A 0G9

Dernières parutions

Analyzing and Forecasting the Canadian Economy through the LENS Model

Rapport technique n° 102 Olivier Gervais, Marc-André Gosselin
Les auteurs exposent les principales caractéristiques d’un nouveau modèle de prévision macroéconomique de grande taille pour le Canada.
Type(s) de contenu : Rapports techniques Sujet(s) : Méthodes économétriques et statistiques, Modèles économiques Code(s) JEL : C, C5, C53, E, E1, E17, E2, E27, E3, E37, F, F1, F17

The Role of Financial Speculation in Driving the Price of Crude Oil

Document d’analyse du personnel 2011-6 Ron Alquist, Olivier Gervais
Au cours des dix dernières années, les sociétés financières ont accru la taille de leurs positions sur le marché à terme du pétrole. Parallèlement, les prix du pétrole ont connu une augmentation spectaculaire.

External Stability, Real Exchange Rate Adjustment and the Exchange Rate Regime in Emerging-Market Economies

Document d’analyse du personnel 2011-5 Olivier Gervais, Lawrence Schembri, Lena Suchanek
Dans les économies de marché émergentes, le taux de change réel doit pouvoir s’ajuster pour que le solde de la balance courante se maintienne à un niveau viable et pour aider à réduire l’instabilité macroéconomique et financière.

The Outlook for the Global Supply of Oil: Running on Faith?

Document d’analyse du personnel 2009-9 Olivier Gervais, Ilan Kolet
La forte diminution de la demande mondiale et le recul des cours du pétrole brut survenu au deuxième semestre de 2008 pourraient avoir des effets importants sur la production future d'or noir. Les investissements dans les installations classiques de forage sont aujourd'hui réduits, car les réserves facilement accessibles sont concentrées dans des pays qui sont géopolitiquement instables ou dont l'industrie pétrolière est entre les mains de l'État.

Plus

Autre

Revues avec comités de lecture

  • « Current Account Dynamics, Real Exchange Rate Adjustment and the Exchange Rate Regime in Emerging-Market Economies »
    (avec la collaboration de Lawrence Schembri et de Lena Suchanek), Journal of Development Economics, vol. 119, mars 2016, p. 86-89.

Formation

  • Maîtrise en économie, Université du Québec à Montréal (2008)
  • Baccalauréat en économie, Université du Québec à Montréal (2006)

Intérêts de recherche

  • Macroéconomie internationale
  • Politique monétaire