Rhys R. Mendes

Directeur général

Rhys R. Mendes a été nommé directeur général de la recherche économique et financière. Cette nomination prend effet en juin 2016. À ce poste, il collabore avec les chefs des départements chargés des politiques économiques, les directeurs de recherches et les équipes de leur département en vue de la conception et de la mise en œuvre d’un plan de recherche de pointe à l’appui de toutes les fonctions stratégiques de la Banque du Canada.

M. Mendes est entré à la Banque en 2004 en tant qu’économiste à l’ex-département des Études monétaires et financières. En décembre 2005, il a intégré le département des Recherches, aujourd’hui les Analyses de l’économie canadienne (AEC). Il a accédé au poste de chef adjoint dans ce département en novembre 2008 et a assuré la direction de l’équipe responsable de l’élaboration de TOTEM II, nouvelle version du principal modèle macroéconomique de la Banque. En juin 2011, il a été nommé directeur chargé de l’analyse des politiques au département des Analyses de l’économie internationale, où il a notamment été appelé à représenter le Canada aux réunions du G20 et d’autres organismes internationaux. Avant son poste actuel, M. Mendes était depuis 2013 directeur général délégué du département des AEC.

Tout au long de sa carrière, M. Mendes a contribué aux recherches de la Banque sur le cadre de conduite de la politique monétaire. D’autres banques centrales le consultent régulièrement sur les questions relatives à la conception de ce cadre. En mars 2006, M. Mendes a exercé les fonctions de conseiller à la banque centrale d’Indonésie à la faveur d’un détachement auprès du Fonds monétaire international.

Originaire de Richmond Hill, en Ontario, M. Mendes est titulaire d’un doctorat en économie de l’Université de Toronto.

Notice biographique : Rhys R. Mendes

Communiquer avec

Rhys R. Mendes

Directeur général
Analyses de l'économie internationale
Orientation stratégique et soutien opérationnel

Banque du Canada
234, rue Wellington
Ottawa, ON, K1A 0G9

Dernières parutions

Monetary Policy Under Uncertainty: Practice Versus Theory

Document d’analyse du personnel 2017-13 Rhys R. Mendes, Stephen Murchison, Carolyn A. Wilkins
Pour les banques centrales, la conduite de la politique monétaire dans un contexte d’incertitude est une réalité quotidienne. Cette incertitude peut prendre de nombreuses formes, qui vont d’une connaissance incomplète du modèle et des données économiques appropriés aux phénomènes économiques et géopolitiques futurs dont il est impossible de cerner l’ampleur et les effets avec précision.

A Structural Interpretation of the Recent Weakness in Business Investment

Note analytique du personnel 2017-7 Russell Barnett, Rhys R. Mendes
La croissance de l’investissement des entreprises a fortement ralenti dans les économies avancées depuis 2012 : elle se situe en moyenne à tout près de 2 %, contre 4 % avant la crise. Plusieurs études récentes ont expliqué la faiblesse de l’investissement des entreprises en attribuant un rôle prépondérant aux facteurs cycliques, notamment l’incidence d’une demande globale modérée et, à un moindre degré, le rôle joué par l’incertitude accrue et le resserrement des conditions de financement.

Comparing Forward Guidance and Neo-Fisherianism as Strategies for Escaping Liquidity Traps

Note analytique du personnel 2016-16 Robert Amano, Thomas J. Carter, Rhys R. Mendes
Quelle trajectoire les banquiers centraux devraient-ils choisir pour le taux nominal lorsqu’ils sont confrontés à une trappe à liquidité qui se produit dans un contexte marqué par la contrainte de la valeur plancher?

A Primer on Neo-Fisherian Economics

Note analytique du personnel 2016-14 Robert Amano, Thomas J. Carter, Rhys R. Mendes
Dans les modèles traditionnels, les banques centrales qui entendent faire augmenter l’inflation doivent abaisser les taux d’intérêt nominaux, ce qui stimule la demande globale. Or, plusieurs économistes ont récemment remis en question cette conception généralement admise, en mettant en avant le point de vue dit « néo-fishérien » selon lequel une hausse des taux nominaux pourrait en fait provoquer une élévation du taux d’inflation.

The Optimal Level of the Inflation Target: A Selective Review of the Literature and Outstanding Issues

Document d’analyse du personnel 2015-8 Oleksiy Kryvtsov, Rhys R. Mendes
D’après les recherches effectuées à la Banque du Canada avant le dernier renouvellement de l’entente sur la maîtrise de l’inflation en 2011, les avantages découlant d’une cible inférieure à 2 % ne justifiaient pas le risque accru d’être contraints par la borne limitant à zéro les taux d’intérêt nominaux (la « borne du zéro »).

Plus

Autre

Commentaires publiés

  • Commentaires du président du conseil d’administration sur l’article « Understanding commodity price cycles in emerging Asia and their implications for monetary policy »
    Publié en janvier 2013 par la Banque des Règlements Internationaux dans Globalisation and inflation dynamics in Asia and the Pacific, collection « BIS Papers » no 70, p. 67-69.

Formation

  • Doctorat, Université de Toronto
  • Maîtrise, Université de Toronto
  • Baccalauréat (spécialisé), Université York

Intérêts de recherche

  • Politique monétaire
  • Macroéconomie